Premier jour en guadeloupe - Deshaies

Publié le par Amrael38

 

Après un voyage de 8h30 d'avion, nous sommes enfin arrivés à l'aéroport de Pointe à Pitre vers les 15h30 (Heure Locale).

Première constatation: La différence de climat! Notre petit voyage a eu lieu en février 2006. C'est à dire qu'en France (Métropole) il régnait un bon 0 degré (les jours chauds). En sortant de l'avion = SAUNA, température au sol, 26 degrés. Comparé au zéro de la métropole, ça fait un léger choc, surtout quand on porte encore une veste d'hiver et un gros pull bien chaud! Une fois sorti de l'avion, la première urgence consiste à se déshabiller rapidement pour se retrouver en t-shirt avant d'avoir un malaise ^^
Une fois plus à l'aise, nous devions récupérer nos bagages puis prendre les voitures de locations et filer directement à l'hôtel pour y poser nos valises. Malgré les 6 heures de décalage horaire, nous voulions nous mettre directement à l'heure guadeloupéenne. Même s'il était 21h30 en métropole, nous avons extirpé nos maillots de bains de nos valises et avons pris la direction de notre première plage guadeloupéenne: La Grande Anse de Deshaies..

(Pour voir les photos de la Grande Anse de Deshaie, Cliquez sur l'image ci dessus)

 

Cette plage est magnifique. Son sable est légèrement orangé et sa mer bleu azur. Sur l'un des côtés de la plage, on peut même voir une mangrove. C'est assez amusant car d'un côté on a la mangrove, de l'autre la mer et entre les deux la plage. L'eau de la mangrove passe sous le sable de la plage pour se jeter dans la mer quelques mètres plus loin.

Malheureusement, l'eau de cette mangrove donne l'impression d'une eau croupissante et décourage tous ceux qui avaient eu l'idée de s'y baigner. Mais on oublie rapidement la mangrove quand on voit que la mer, qui est à quelques mètres, est vraiment superbe.

Première plage et premiers enseignements : en Guadeloupe, il vaut mieux éviter de s'enterrer dans le sable car on y trouve un grand nombre de parasites. Ceux-ci, tout à fait charmants, ont pour habitude de creuser des galeries sous la peau de se balader un peu partout sur votre corps. Par contre au bord de l'eau, le risque est moindre car  l'eau de mer brasse le sable et on peut faire sans problème s'adonner au plaisir de faire des châteaux de sable.

Histoire du Lieu : La commune de Deshaies tient son nom de la tranquille anse "des Hayes" qui servait de mouillage aux corsaires. Dès les premiers temps de la colonisation, fut installé un ensemble de batteries et de fortifications dont on peut encore voir à la pointe Deshaies quelques pièces.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Guadeloupe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article