Jour 5 - Porte d'Enfer d'Anse Bertrand

Publié le par Amrael38

Le 5ième jour, nous avons fait deux groupes: l’un est allé se prélasser sur la plage de Sainte Anne, tandis que l’autre s’est fait une petite virée au Lagon de la Porte d’Enfer d’Anse Bertrand.
 
Il existe deux Portes d’Enfer sur les côtes de la Guadeloupe. La première est celle d’Anse Bertrand an nord de Grande Terre et la seconde est celle de Le Moule qui est plus au Nord Est de Grande Terre.
 
Le long de la côte, on voit brusquement un bras de mer s’engouffrer dans les falaises. Celui-ci, long et étroit, se termine sur une paisible plage de sable blanc. A l’entrée de cette passe, les vagues viennent se fracasser violemment contre les parois des falaises, allant même jusqu'à les creuser profondément par endroits. Puis, peu à peu, les vagues brisées se font de plus en plus petites, si bien qu’au bout de la Porte d’Enfer on arrive sur un lagon aux paisibles eaux bleu turquoise.
 
 
 
(Pour voir les photos, cliquez sur l’image ci-dessus)
 
 

Histoire du Lieu : Arrivé sur place, l'image de l"enfer" se concrétise géologiquement par une configuration de calanque tropicale prise d'une rage de mer. Paisibles et calmes dans un premier plan d'eau façonné dans une assise calcaire dévorée par l'érosion, les flots atlantiques se font tumultueux au-delà d'une étroite passe ouvrant sur le large. La situation de resserrement accusé et de reflux maritime d'amplitude entre deux falaises interrompues est le produit d'un effet de remous intense et effrayant digne de l'univers dantesque sinon de la légende des périls de Charybde. Néanmoins, la baignade est tout à fait praticable dans le périmètre des 40 premiers mètres. La plage par ailleurs est aménagée d'aires de pique-nique offrant les agréments nécessaires à une halte océane.

Publié dans Guadeloupe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article